Sign up | Log in Français English

DR2 Out. Open / Mâcon / 28-29/03/15 by Ben

Le week-end tant attendu du premier championnat outdoor de l'équipe 2 de l'année est enfin arrivé ! Séb ne nous accompagne malheureusement pas, à cause de sa blessure, mais nous partons quand même à 11, grâce au renfort de dernière minute de Pauline !
La météo nous annonce vent et pluie pour tout le week-end, mais cela n'entame pas notre motivation : on va tout donner, peu importe les conditions !
Départ 18h vendredi soir pour la majorité des Seskitkat. Cependant, juste avant de décoller, un air de déjà vu : « vous avez bien vos certifs ? »... Et non ! Le petit Léo n'a pas pensé à prendre le bout de papier ! Mais pas de soucis, on passe chez lui et on corrige le faux pas.
Le lendemain, rendez-vous donné à 10h15 au stade pour les trois voitures de l'équipe. Certains ont fait le chemin jusqu'à Mâcon la veille (dans la joie et la bonne humeur sur (presque :p) tout le trajet), pour profiter d'une bonne nuit de sommeil, tandis que les autres sont partis le jour-même à 6h, et arrivent "tout frais", prêts à en découdre.
Le temps de se retrouver, de se changer, de se poser un peu, il est 11h : l'heure du Captain Meeting. L'affaire est vite réglée, et ça y est : on se prépare pour le premier match !

GROUF 2 – 15 S'esquive
La rencontre avec GROUF débute à 11h30, après un échauffement classique, qui nous met tranquillement en condition (ça manque de musique, mais on fait avec !). Le capitaine Bedaine (titre affectueux bien sûr) vient vers nous pour le toss, avec sa nonchalance caractéristique (« Vous voulez commencer de quel côté ? » – « Alors ça je m'en fiche total ! »), et on comprend alors que nos adversaires ne sont pas du style à se prendre la tête.
Après quelques minutes de match, nous constatons que nous avons globalement l'avantage sur le plan physique, et même technique. Leurs bons joueurs ne suffisent pas pour équilibrer le jeu, et nous en profitons pour prendre le large sur de belles phases d'attaque, où nous n'avons pas de mal à nous trouver et à concrétiser. La pluie est pour le moment absente, et le vent ne se fait pas trop remarquer, ce qui nous convient très bien.
Les GROUF ont su, pour la plupart, garder leur bonne humeur tout au long du match, malgré le score, et se sont montrés ouverts lorsqu'on leur expliquait certains détails sur les règles. Même si l'intensité n'était pas nécessairement à la hauteur de nos attentes, nous avons apprécié cette rencontre. Et eux aussi, bien qu'ils l'aient conclue sur une cheville foulée bêtement lors du tout dernier point.

#CapitaineBedaine #NikoBalanceTomCourt #PasFatigué #TranchetteLéonienne

DiscTroyes 6 – 15 Sesquidistoss
« C'est un toss, pas un toast ! » Et oui, s'il y a bien une chose à retenir de cette rencontre, c'est la découverte (pour certain(e)s (je ne vise personne... :D)) que le lancer de disques entre les deux capitaines d'équipe, avant le début du match, s'appelle un « toss » (nom anglais signifiant spécifiquement « tirage à pile ou face »), et non un « toast » (ça c'est plutôt après le match).
Bref, il est 16h, nous avons eu le temps de nous reposer, et nous devons maintenant nous remettre en action pour le deuxième match du week-end. Après un échauffement cette fois rythmé par la musique de Niko, nous entrons sur le terrain, assez confiants... Mais pas assez impliqués ! Par un mélange de technique, de surprise, et un peu de chance, les DiscTroyes nous collent rapidement le premier point du match.
Par la suite, nous parvenons tout de même à creuser l'écart. Leur énergie nous prend peut-être un peu au dépourvu, et nous ne sommes pas complètement au taquet, ce qui leur permet de nous infliger un score un peu plus sévère que nous ne l'aurions voulu. Mais notre meilleure qualité technique nous permet d'emporter largement la victoire, et nous quittons le terrain relativement satisfaits. C'était un plaisir de revoir ces troyens, aussi sympathiques en indoor qu'en outdoor !

#FrambsElleDive #JuliaPartEnLongue #LéoLaSideline

La première journée s'achève ainsi, et il n'y a rien que nous ne désirions plus au monde qu'une bonne douche, suivie d'une bonne bière, suivie d'un bon resto. Et comme on n'est pas du genre à se priver, c'est exactement ce qu'on fait !
Apéro à l'hôtel, puis direction le Pizza Ciné, resto au centre-ville de Mâcon indiqué par Sophie, une amie de Thomas, qui nous rejoint d'ailleurs pour manger. L'estomac bien rempli de pizza/pâtes/hamburger/salade et quelques verres de bière et de vin, on resort de là presque sobres, au taquet pour aller se coucher. Une poignée de curieux reste cependant un peu plus longtemps sur place, histoire d'explorer les merveilles de la cité : sa fabuleuse* église St Pierre néo-roman, sa révolutionnaire* maison en bois, judicieusement nommée la Maison en Bois, et surtout ses jardins romantiques resplendissants*, d'une superficie incommensurable* !
*Adjectifs non contractuels.

Dah'i 10 – 9 Sesqu'u
Après une bonne nuit de repos, nous voici de retour sur le terrain pour notre troisième rencontre du week-end. Cette fois, une légère pluie s'installe, nous mettant bien dans l'ambiance d'un gros match à venir. Nous nous attendons à une bonne opposition, et nous n'allons pas être déçu...
Dès le début, nous remarquons la hausse du niveau de jeu par rapport aux équipes de la veille. Peu de passes incongrues, et une belle intensité tant en attaque qu'en défense. De notre côté, nous sommes concentrés et donnons tout ce que nous avons en défense, mais nous ne parvenons pas à concrétiser nos attaques (le vent est de la partie, et nous commettons quelques drops malencontreux), ce qui leur permet de nous mener au score à la mi-temps.
C'est alors que nous mettons en place notre célèbre défense en zone K. Et on peut dire qu'elle a tendance à bien les ennuyer ! Alors qu'ils nous devançaient 9-7 quelques minutes plus tôt, nous voici remontés à 9-9, cap à 10 ! L'offensive est à eux pour l'Universe Point, mais nous savons que nous pouvons mettre cette défense. Et nous la mettons ! Nous nous retrouvons donc au bord de leur zone, disque en main, et nous cherchons une occasion... Hélas, nous n'en trouvons pas, et finissons par perdre le disque, que les Dahu parviennent à envoyer en une ultime longue pour marquer le point décisif.
La rencontre la plus intense du week-end s'achève ainsi, avec une certaine amertume. Mais nous sommes quand même fiers de nous, et avons pris beaucoup de plaisir à jouer ce match ! La tension est un peu montée à certains moments, avec plusieurs appels à la faute consécutifs (Léo aimait bien son défenseur), dont les « double team » injustifiés lorsqu'on leur mettait la zone, mais l'esprit du jeu a toujours été respecté. Nous finissons avec un papier-caillou-ciseaux inversé, où nous perdons nos cordes vocales, puis rejoignons la buvette pour nous remplir de calories avant le prochain match.

#OnAToutDonné #BelleZoneK #TomDiveEnZone

Discjonctés 12 – 15 Sesqu'il faut !
L'heure de notre dernier match a sonné. Pas entièrement remis de notre rencontre du matin, nous avons du mal à nous concentrer sur nos passes durant l'échauffement, ce qui nous amène à quelques beaux dives avant même le début du match. Les Discjonctés semblent dans le même état physique que nous, et nous nous apprêtons à le vérifier en entrant sur le terrain.
Les deux équipes sont de niveaux assez similaires, et les premiers points s'enchaînent sans que l'une parvienne à distancer l'autre. Cependant, grâce à leurs tranchettes de bonne qualité, nos adversaires prennent la tête avec 7-6 à la mi-temps, sans être trop gênés par notre force middle. Durant la deuxième mi-temps, nous favorisons la force revers en espérant y trouver la solution, et effectivement, leur attaque est mise à mal ! Nous passons devant et creusons l'écart, sans leur laisser une chance de nous rattraper.
Cette dernière rencontre se résout ainsi sur une belle victoire, nous assurant une place en poule haute pour la deuxième phase de la compétition. La ronde d'après-match nous permet de mettre au clair quelques petites tensions, et nous prenons encore le temps pour un petit jeu de la chouette, remporté par Léo et une jeune Discjonctée ! Nous sortons de cette rencontre avec une opinion plus positive de cette équipe qu'auparavant.

#LesDisjonctésSontCools #LéoLaSideline2 #ClémMainsBioniques #ANousLaPouleHaute

Ce week-end était rempli de moments forts, et chacun a eu l'occasion de montrer ce qu'il a dans le ventre ! Bravo à nos filles, qui ont impressionné par leur physique et leur technique ! Elles ont eu le droit à une mention spéciale de chacun de nos adversaires dans les rondes d'après-match ! Comme l'a si joliment dit Niko : « nos filles, elles ont des couilles ! » Bravo aussi aux mecs, bien sûr, qui ont fait du beau boulot, juste sans être autant complimentés ;)
Merci à tous pour cet excellent week-end, une fois de plus ! C'était un plaisir de jouer ensemble, on a senti un beau progrès rien que durant ce week-end ! Vivement la phase 2 à Roanne :)

Article created by on the 04/04/2015

N2 Out. Open / Toulouse / 20-21/03/15 by taner

C'est à la suite d'une âpre préparation que les Sesquis 1 s'envolent pour Toulouse et la première phase de l'open outdoor. Et pour l'occasion la maman, aidée par la grand-mère, de PA nous a confectionné des bonnets aux couleurs du club que nous arborons fièrement dès notre arrivée à l'aéroport. Et c'est ainsi vêtus que nous retrouvons Maximilien et que nous traversons la ville rose pour nous poser dans notre quartier général...
Notre objectif est clair : faire partie des trois premiers du groupe pour jouer dans la poule haute et ainsi assurer le maintien.

Sesquis - Ziggles : 13-14

Nous entamons ce match avec une détermination sans faille.... Euh... Ah non... En fait il s'agit de nos adversaires, qui mènent rapidement 4-1. Notre capitaine bonnet décide alors de prendre un temps mort, ce qui nous booste et nous permet de virer en tête à la mi-temps (7-6). Par la suite nous jouons bien et réussissons à faire le break jusqu'à la première blessure du weekend, c'est à Titi que revient l'honneur d'ouvrir le bal. Suite à un dive où il heurte le bassin d'un canadien (ils sont rudement costauds ces trappeurs), Titi hurle à réveiller les morts (un peu comme s'il venait de prendre un coup de boule de Zidane sur la poitrine) et le match s'interrompt une bonne dizaine de minutes. Les Ziggles en profitent pour revenir à notre hauteur grâce à une zone qui nous gêne, mais pas pour longtemps... Une fois cette blessure digérée, nous reprenons le large et Marion nous offre une deuxième frayeur puisque sur un appui hésitant, son genou vrille et elle rejoins le clan des éclopés. Ce deuxième coup de massue, ainsi que leur défense de zone, permet une nouvelle fois aux niçois de recoller. Nous restons toutefois devant et menons 13-12 cap à 14. C'est alors le moment idéal pour accueillir la blessure la plus ridicule du monde... Lors d'une accélération foudroyante qui me voit passer de 0 à 6 km/h en moins de 30m, une élongation me pousse à sortir à mon tour et voir mes partenaire finir le boulot... Mais une fois de plus nos opposants marquent deux points d'affilés et remportent ce match intense.

Sesquis - BTR : 17-12

Après la première défaite du weekend, nous nous devons de gagner ce match contre nos hôtes si nous voulons remplir notre objectif (assurer le maintien dès la première phase). La pause nous a permis de récupérer Titi et d'envoyer SuperMarion chez le médecin. C'est donc sereinement que nous attaquons ce duel et nous prenons rapidement les devants (5-1). Le temps morts demandé par le capitaine toulousain a le mérite de leur permettre de revenir dans la partie et de nous offrir une forte opposition (6-5 pour nous). Mais nous arrivons à nouveau à déployer notre jeu et prenons à nouveau le large, pour mener 9-5 à la mi-temps. Cet arrêt de jeu permet à nouveaux aux locaux de revenir et de nous accrocher jusqu'à 12-11. L'arrivée de la pluie poussent les BTR à la faute et leur fait dropper de nombreux disques. Plus habitués à la pluie, nous ne nous faisons pas prier pour emballer ce match et le remporter 17-12, malgré la blessure au poncho de Ouist et celle au mollet (mauvaise hydratation...) de Tété.

Cette première journée finie, regagnons notre hôtel, après avoir récupéré Marion, pour voir le match de rugby Angleterre-France et prendre notre douche et boire un petit canon. Nous décidons aussi d'épargner notre grande blessée et commandons des pizzas ! En attendant, nous en profitons pour découvrir la face cachée de PA : il laisse exploser sa joie à chaque chute d'un candidats dans TOTAL WIPEOUT Made in USA.

Sesquis - Monkey : 16-17

Après une bonne nuit de repos, nous sommes tout excités (et frustrés pour certains) à l'idée d'en découdre face aux grenoblois. Nous abordons ce match de la plus belle des manières et faisons le break assez rapidement (4-2). Mais nos adversaire sont décidés à nous corser la tâche et, après un time out spirit (beaucoup de tensions début de rencontre qui se sont immédiatement apaisées), reviennent bien pour passer en tête (5-4). Commence alors un duel intense où les deux équipes se rendent coup pour coup. Et si c'est un Monkey qui sort pour blessure en premier, le mauvais œil a bien décidé de s'acharner sur nous étant donné que Tété, nous voulant pas laisser sa charmante colocataire seule à la maison, s'est jeté sous un joueur pour s'offrir une bonne entorse du genou. Mais cette fois nous sommes résolus à ne pas nous laisser abattre par ce coup du sort et nous jouons bien, mais nos adversaire aussi. Le spectacle est plaisant, du moins jusqu'à 10-10, moment où j'accompagne Tété à l'hôpital. De là, on suit le match avec un peu de retard et on apprend que nos coéquipiers sont menés 16-13 cap à 17. Dépités, frustrés mais aussi confiant envers nos partenaire, Marion nous donne des nouvelles point par point et on s'emballe lorsqu'on revient à 16 partout. Mais notre joie est de courte durée, les grenoblois remportent la partie grâce à une ultime longue lancée à 8 et fuyant nos deux défenseurs pour atterrir dans une main adverse.

Sesquis - Apucalypse : 17-13

Sur son dernier point du match précédant, c'est au tour de Maximilien de rejoindre le clan des éclopés. On commence donc ce match à 9 joueurs. La consigne est alors de mettre un maximum d'intensité au début et creuser l'écart afin de pallier à une éventuelle baisse de régime. Ce fut chose faite à 9-6 pour nous à la mi-temps. On arrive à maintenir l'écart pour l'emporter au courage.

Malgré une défaite d'entrée qui nous contraint à l'exploit, de nombreuses blessures et un temps pourri, nous n'avons jamais perdu le sourire et notre sens de l'humour. Si bien que les gens nous abordaient aisément, nous qualifiant parfois de tocards, d'autres fois d'handicapés... mentaux ("quoi mon manteau ? Qu'est-ce qu'il a ?" Laurent et PA n'avaient pas compris la boutade...).

Pour résumer, ce weekend fut horrible pour nous avec toutes ces blessures. Mais nous pouvons être satisfait d'avoir pu développer du beau jeu et une défense agressive tout au long de nos matchs malgré tout. Si la présence de Marion et Tété pour la seconde phase semblent compromise, celle de Dudu (impressionnante ce weekend) improbable, notre équipe a démontré de belles qualités pour faire peur à nos adversaires. Nous allons donc préparer au mieux la prochaine phase pour remplir notre objectif qui s'annonce très difficile à atteindre car nous devons battre la seule équipe invaincue de la poule : les Freezgo.

Taner

Article created by on the 04/04/2015

KYM'15

Who will be the next KFK (KYM'14 winners), Friz'bisontins (SOTG'14) and Pato (Freiburg / Most amazing Mustache) ?

Once again, the Sesquidistus from Strasbourg are pleased to invite you to the Keep Your Mustache !

When ? : Saturday & Sunday 20/21 of June 2015

Where ? : Sélestat / France (50km away from Strasbourg)

Division ? : Open (but girls are welcomed) / Between 20 to 24 teams

What will make you want to come ?

  • 5 quality pitches + one beach area
  • Camping right on site
  • International tournament ( Denmark, Switzerland, Germany, France, Luxembourg, Belgium and more ???)
  • Welcome party and party with the DJ Joe Simpsons
  • A warm, nice and improving organization team
  • The INFAMOUS " World most incredible Mustache" contest
  • Some Fun for you ! Another fun for you ! Everybody receive some fun. And Jager.
Fees ?
 
Team Fee : 100€
Player Fee : 40 € including 2 breakfast, 1 apero pack, gifts and saturday night meal
 
The rule ?
 
Keep Your Mustache !!! (As always, the team with more Mustaches win the toss)
 
Registration ?
 
Registrations are open till April 06. Selected teams will be annouced the 8th of April.
 
Register on ffindr

More infos on Facebook

See you soon !

Article created by on the 27/01/2015

Ind. DR2 Aller / Eq. 4 / Voujeaucourt (FR) by Léo

Samedi, 10h et quelques

Les SesKitKat sont au rendez-vous, presque au complet (reviens nous vite en forme Seb!) et avec le quart-d'heure-de-retard-spécial-Sesqui de rigueur. A 10 dans 2 voitures, les 2 heures de route pour Voujeaucourt sont un bon exercice de team-building, surtout quand la framboise est dégoupillée trèès vite ! C'est en grande forme que nous arrivons en Franche-Comté, phase aller de DR2 nous voilà  !

Premier match de poule : SesKitkat 12 – 1 Discjonctés 3

Les entraînements pour préparer cette date ont été intenses, notre Supercaptain Ced sait nous le rappeler à l'heure de motiver sa joyeuse mais studieuse bande (même si certains avaient des affaires plus pressantes à l'heure du speech) ! Et c'est de bon pied que l'on rentre dans le tournoi, en mettant d'entrée une belle pression défensive sur cette belle équipe de Dijon. Beaucoup de réalisme et les points s'enchaînent, les conseils de nos bath entraîneurs ont été entendus ! Les Disjonctés réagissent un peu tard, les derniers points sont très accrochés, très longs (trop longs d'ailleurs !), et quand le cap à 12 est atteint, les SesKitKat ont la banane !

Deuxième : SesKitkat 11 – 3 Freevol'lywood

Deuxième match face à une équipe des Freevol très jeunes et pleine d'avenir. Là encore, le match est attaqué tambour battant, ça court dans tout les sens ! Mais les SesKitkat, encouragés par leur supporter de charme Tété, montrent qu'ils n'ont pas fait l'impasse sur les exos de physique de Lau. et répondent présents face à la bonne défense mise en place par les Freevol ! Le score paraît dur au regard du contenu des échanges, mais il montre la belle efficacité de nos renardes des surfaces (enfin des zones) !

Et troisième : SesKitkat 13 – 3 Psycho Pass 2

Leur nom fait peur et il a hanté la nuit de la bonne moitié de l'équipe, qui était pourtant logée dans des conditions tip-top par SuperJulie ! Après une fraîche mais agréable soirée à Mulhouse (ou Bordeaux, vous trouvez pas que ça ressemble à Bordeaux, Mulhouse ? ), c'est la jauge motivation au maximum que nous démarrons le match, avec la volonté de faire une GROSSE DI. Les Psycho Pass sont pris à froid, et en plus nous apprenons que leur vrai nom c'est les Psykies, ce qui fait quand même moins peur et en rassure plus d'un ! La réussite de la veille ne nous a pas lâché et malgré le réveil des Psykies, l'équipe tient bon et va chercher le 13ème point sans trop psychoter (ahah) ! Ce match abouti face à une équipe plus expérimentée nous met en confiance !

Demi-finale : Seskitkat 8 – 11 Freevol'Werine

Trop de confiance ? La pression de la demi (ou du demi) ? Ou tout simplement une équipe des Freevo'lution très organisée qui a su mettre son jeu en place et faire parler sa belle qualité technique ? De l'avis général, la balance penche pour la dernière option ! Leur défense a perturbé nos handlers, les middle avaient oublié d'enlever leurs moufles et le résultat est éclatant : belle victoire des Freevol, deuxième du nom ! Une défaite très instructive et constructive pour l'avenir, bref une bonne leçon administrée de main de maître par des ptits jeunes qui ont la GNIAK !

Match pour la 3ème place : SesKitkat 10 – 3 Disctroyes

Après les élèves, au tour des profs troyens pour la petite finale ! C'est avec l'envie de remettre nos idées de jeu en place mais surtout de se faire plaisir et de profiter du dernier match du week-end que nous rentrons sur la piste, autant dire que ça galope ! Le début est serré-serré et les petits démons du match précédent ressurgissent, mais au fil du match les catchs en zone et autres dives peu académiques se succèdent. Score finale 10 – 3 face aux Disc Troyes, avouez que ça a de la gueule ! Cette rencontre Super sympa s'est conclue par un jeu du Ninja qui a vu Pauline l'emporter après un Super catch du train arrière de Cyrielle, Super directrice de cette Super compet !

SUPER !

C'est le mot qui ressort en repensant à ce week-end ! Super comme la framboise, les croq'raclette, les crevettes sauce-piquante (bon ptêtre pas les crevettes) et plus généralement toute les personnes rencontrées durant ces deux jours !

À nos challengers,
à nous,

Léo.

Article created by on the 07/12/2014

Indoor D3 Aller Eq. 2 // Celle-Saint-Cloud

Les équipes 2 et 3 des sesquis, chauds bouillants après l’apéro team-building de la veille, se répartissent dans un minibus et la Didesmobile et démarrent à 7 heures du matin, en route pour la Celle-Saint-Cloud. 5 heures plus tard aux alentours de Paris, après avoir fait une dizaine de demi-tours dans de sombres ruelles, le minibus décide de lâcher notre pauvre Clairette, enceinte jusqu’aux yeux, seule sous un pont… (Sérieux ?!^^)

Arrivés ensuite au gymnase, les sesquis s’abreuvent et se nourrissent grâce à une buvette déjà pleine de bonnes choses et les sesqui 3 se préparent pour leur premier match à 15h. Les sesqui 2 les encouragent depuis les tribunes mais doivent vite se préparer pour jouer le match juste après :

Disc’Lexiques : 10 - 8

Les 2 équipes se donnent à fond pour leur premier match, les erreurs sont vite sanctionnées, mais on déjoue leur défense de zone et on garde une avance de deux points dans le score jusqu’à un temps mort à 8-6 pour nous : les Disc’Lexiques se reprennent et remontent 8-8, mais c’est sans compter notre détermination rageuse à gagner ce match. On remerciera Laura pour sa défense dans le dernier point (et boum, comme elle dit !). On l’emporte 10-8.

On attendra ensuite jusqu’à 18 heures le match contre les sesqui 3, grignotant dans les tribunes, critiquant le manque de fair-play des équipes jouant sur le terrain, et commentant le magnifique faciès d’un joueur un peu exotique… Un certain Bun je crois…

Sesqui 3 : 13-2

Un match que les sesqui 2 ne prennent pas à la légère : il n’est pas question de sous-estimer cette équipe, qui d’ailleurs est bien décidée à donner tout ce qu’elle a pour nous opposer de la résistance : Julie, cils battants au vent et sourire ravageur, tente des manœuvres de séduction sur Lélé, tandis que Chloé montre les dents et nous sort son regard que je qualifierai de « Je vais tous vous buter j’ai trop la raaaage !!! » #peur. Les sesqui 2 restent cependant concentrés et posent leur jeu calmement.

Après un passage dans des douches quelque peu vétustes que Max assimilera aux pays de l’Est (il y a été d’abord ? Ah oui…), les sesqui se dirigent vers leur hôtel 4 étoiles afin d’y prendre un léger apéritif. Au passage, Ouist baratine la caissère du Leclerc : « Nous sommes en visite dans votre belle région »… « Oui, très pittoresque, et puis il fait plutôt beau… »… hum.

On se retrouve ensuite dans un bar/brasserie où les deux équipes dégusteront de somptueuses tartines et burgers… pardon, on me dit dans l’oreillette que les tartines se payaient quand-même 2€ le centimètre carré de pain ! On fera aussi découvrir à Laura et Liana le jeu du téléphone arabe, où les péniches deviennent des pénis, et où mon grand-père qui ramassait tranquillement des mirabelles dans le jardin se transforme en un certain Philippe Bun, ou si ce n’est lui c’est donc son frère, participant à des activités un peu douteuses que je tairais ici…

Après une bonne nuit de sommeil et une heure de décalage horaire bien appréciée, les sesqui se retrouvent au gymnase pour un premier match de l’équipe 3 à 10h15, suivi par le premier match des sesqui 2 :

FU 2 : 10 – 5

Ignorant totalement les conseils de notre co-cap Dides (qu’on a certainement dû mal comprendre…), les sesqui 2 ne s’économisent pas le moins du monde et se donnent à 100% sur ce match bien engagé des deux côtés. A nouveau, la zone de ces grands gaillards ne nous impressionne pas, Lélé et Marion ne font pas de cadeaux en défense et passent à deux doigts de deux Callahan ! Les handlers jouent un beau jeu propre qui ravit JP et ses intelligents appels en zone, et qui nous permettra de rester au-dessus tout le long du match. Bien que déçus, les FU 2 nous félicitent et font un beau discours dans la ronde.

Anecdote : dans les tribunes Alban regarde le Hot jouer et dit qu’on pourrait envisager de forcer parfois coup droit contre eux… Sourires : « Ah, tu crois ? Discutes-en peut-être avec Ouist d’abord » … « Pourquoi, Ouist n’aime pas forcer coup droit ? » #...

Révolution’Air 2 : 8-7

Le match le plus accroché. Ils sont grands, ils sont beaux (qui ça ?), ils sont forts… Et ils nous prennent en indiv. Nous qui avions bien pris le pli sur les défenses de zone, on galère un peu plus, il n’y a aucune fille dans leur équipe, et ces jeunes étalons sont bien physiques ! Le score reste très serré tout au long du match, mais Ouist et Max avaient dû faire un pari sur celui qui ferait le plus de défenses et il n’était pas question de laisser gagner l’autre ! On serre les dents jusqu’à l’universe point dans lequel il y a bien 5 ou 6 turns (dois-je mentionner le drop en zone… ?), mais qu’on finit par marquer sur un petit scoober malicieux (quelle feinte du regard) de Alban sur Marion.

Hot : 8-5

Le dernier match, ça devient dur dans les jambes, mais en face aussi ils sont fatigués, et ils ont perdu un très bon élément. Et puis ce sont des bisounours… les garçons sont on ne peut plus attentionnés avec les filles, un certain nouveau à l’ultimate ne connaît pas encore bien les règles et tente des approches non conventionnelles avec notre métisse de Strasbourg, qui le remet en place, hilare. Bien décidés à rester sur zéro défaite, on garde toujours une avance dans le score et on emporte ce match 8-5, heureux.

Bilan

#onestenpoulehaute ! #sesqui-sesqui-choucroute !

 

By Marion

Article created by on the 28/10/2014
string(19) "2015-04-04 00:00:00"
string(19) "2015-04-04 00:00:00"
string(19) "2015-01-27 00:00:00"
string(19) "2014-12-07 13:21:47"
string(19) "2014-10-28 14:19:17"